Lettre aux habitants de Pascal UZAC

 

PascalLettre ouverte aux Marquefavais et Marquefavaises

Comme Monsieur Marty, j’aime mon village mais la comparaison s’arrête là, car je ne suis ni un mercenaire ni un soit disant professionnel de la gestion des conflits qui se vend aux plus offrants et qui fait passer son orgueil et sa soif de pouvoir avant son amour propre.

Quelle joie de le voir papillonner lors des résultats en comptant les électeurs qui pourront devenir ses futur clients.

J’ai rallié la liste ensemble pour Marquefave car elle correspond à mes attentes et surtout à ma vision de la démocratie et j’ai découvert pas que des couples mais des hommes et des femmes prêt à s’investir et à donner de leur temps pour faire de notre village un lieu a part entière et non un quartier de Carbonne.

OUI,  le soir des élections je me suis senti volé, trahi et je n’arrive pas à comprendre comment les électeurs ont pu voté pour une liste sans énergie, sans programme (à part le nôtre ).

Comment peut-on voter pour un homme de 74 ans qui n’a comme seul but de pérenniser l’emploi de son petit fils et profiter des avantages liés a son mandat.

6 ans et oui, on est reparti pour quelques années de mensonges, de promesses, de passes-droit et surtout d’immobilisme.

JE PENSE aux jeunes qui vont pouvoir espérer une salle ou une aide pour trouver un emploi ou un conseil.

JE PENSE à nos aînés qui n’auront comme seul but d’attendre le repas annuel offert par la municipalité.

JE PENSE aux familles dépourvues d’assainissement correct qui peuvent aller faire brûler un cierge à Lourdes ou dans notre église aux futures marches impériales et au toit resplendissant en espérant que Carbonne décide rapidement à la place de notre conseil municipal.

JE PENSE aux défavorisés et aux exclus qui peuvent se consoler de savoir que le budget prévu pour le CCAS est réinjecté pour d’autres projets.

JE PENSE à nos enfants jouant sur un site qui est passé de dangereux à sécurisé par miracle.

JE PENSE aux employés municipaux s’épanouissant dans leur nouvel atelier.

JE PENSE aux joueurs de tennis s’abreuvant à volonté au nouveau robinet mais obliger de se changer et d’aller aux toilettes dehors.

JE PENSE aux habitants du lotissement Aoueranede qui pourront éclairer leurs chemins avec les cierges qui resteront des oubliés de l’assainissement.

Je PENSE aux associations qui pourront se réunir dans l’ancienne mairie qui grâce à notre magicien « Cesarus 1″ est devenue un bâtiment sécurisé et convivial.

Bon il est temps de ne plus penser, la démocratie à trancher, et j’espère que dans 6 ans les Marquefavais et Marquefavaises n’auront plus peur du changement et se poseront les bonnes questions,

Ah si j’avais su !!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Pascal Uzac

Blog du niveau intermédiaire |
SANTEUIL, AUJOURD'HUI ... |
le blog de la liste "U... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le Chat "Tillonnet"
| Debout les Français Officiel
| Lejournaljournalistique