Carnet de campagne

Sur cette page, vous trouverez les articles parus durant la campagne électorale de 2014

 

 

 

Une défaite hier, mais l’aventure ne s’arrêtera pas là

Nous tenons tout d’abord à remercier les 208 électeurs qui ont cru en nous. Une forte participation aux urnes hier, les suffrages se sont prononcés à 403 voix pour l’équipe présentée par le maire sortant contre 208 voix pour notre équipe.

Mais nous n’en resterons pas là…
Une information judiciaire et administrative a été ouverte le 21 mars dernier pour des infractions au code électoral par rapport à des tracts de propagande pré-électorale distribués dans un délai non respecté. Et un complément d’informations a été rajouté à cette requête le 22 mars.
Egalement un recours sera effectué avant ce vendredi 28 mars à 18h00 auprès du tribunal administratif et auprès de la Préfecture, sur ces faits de propagande mais aussi sur des observations non-conformes au Code électoral sur le déroulement des élections. Ces observations ont été apposées dès la fin de l’élection sur le Procès-Verbal.
Nous communiquerons sur la suite qui sera donnée à cette information.
Nous avons souhaité une campagne propre pour ces élections, sans agressivité, mais cela n’a pas suffit à convaincre la majorité de nos concitoyens…
Pour que cette nouvelle équipe ne se repose pas sur ses lauriers
 
Deux personnes de notre liste, Christophe BELOT et Marie HUC, nous représenteront au sein du nouveau conseil municipal, et ne cosigneront pas les irrégularités qui découvriront dans les 6 années à venir.
Egalement, après la décision, du tribunal administratif et de la Préfecture, si cette décision est en faveur de la liste élue, « Ensemble pour Marquefave » deviendra une association d’opposition municipale et continuera à informer les Marquefavaises et les Marquefavais des incohérences qui pourront être relevées dans les décisions du nouveau conseil municipal.
Cette association aura pour but également de continuer à faire bouger nos élus en leur rappelant les belles promesses qui leur ont permis d’être élus…
Ensemble pour Marquefave, Ensemble pour Vous et avec Vous 

 

Fin de la campagne électorale

Dès ce soir, à minuit, nous interrompons toutes les publications sur notre blog, et  tracts et autres moyens de communications écris, et cela dans le respect du Code électoral que nous respectons.Le travail en équipe que nous avons développer et que nous vous avons présenter a été le début d’une grande aventure que nous allons continuer à partager avec vous.Au nom de l’équipe Ensemble pour Marquefave, nous vous souhaitons un excellent week-end.Dimanche, votre voix comptera pour l »avenir et le devenir de notre village.Nous essayons de ne pas vivre en contradiction avec les idées que nous ne défendons pas (Pierre DESPORGES)

 

A propos du bistrot de pays

Dans la rubrique « CADRE DE VIE », le bistrot de pays n’est qu’une idée. Pour contrer la rumeur, ce concept sera tout d’abord abordé avec les habitants dans le cadre de la démarche participative. En aucun cas, s’il doit être créé, il ne sera implanté en lieu et place des bains douches qui ne sont pas adaptés à cette activité.
En revanche, comme l’ensemble du patrimoine du village, les bains douches seront intégrés dans un programme d’embellissement global du village, sans activité commerciale.

NE SOYONS PAS DUPES, ACTE IV

Le développement économique : une idée que nous avons concrétisée en proposant la création d’une commission municipale, annoncée dès le 6 mars (si nous sommes élus, évidemment). Idée sûrement intéressante puisque reprise elle aussi par la liste « Marquefave pour tous ». Encore une fois, dommage d’avoir dirigé la commune pendant plus de douze ans en ayant refusé systématiquement toute initiative créatrice. Ne devait-il pas y a avoir un point chaud, annoncé en 2008 ?
Enfin, c’est un projet de police municipale qui surgit ! Mais pourquoi donc une police municipale à Marquefave ? La commune rémunère déjà  un emploi de garde champêtre à temps plein, qu’il est préférable de valoriser plutôt que de remplacer.
Le maire sortant ne doit pas connaître le rapport sur les polices municipales publié fin 2012 et la proposition de loi enregistrée à la présidence du Sénat le 26 avril 2013. Ce projet porte, notamment, sur la création d’un nouveau cadre d’emploi, par la fusion de ceux de policier municipal et de garde-champêtre. Donc, attendons…
La précipitation est la plus grande ennemie de la véritable activité. En opposition à un projet mûrement réfléchi (le notre), on ne trouve, dans celui du maire sortant, que des idées copiées et des projets précipités, non chiffrés, à vocation électorale.
Chacun jugera…..
FIN

 

NE SOYONS PAS DUPES, ACTE III

Trop d’incohérences !
En 2008, le problème épineux de la station d’épuration était réglé (cf. la Dépêche du 06/02/2008). Dans les faits, chacun peut le constater, il n’en est rien. Si le maire avoue ne pas avoir d’échéances, comment peut-il inscrire dans ses projets la réalisation de la troisième tranche ? Ce qu’il ne dit pas, c’est que le SMEA (syndicat mixte de l’eau et de l’assainissement) a pris cette compétence à la ville de Carbonne. Les échéances que le maire n’a pas, nous vous les donnons :
-          2014 : étude en cours
-          Fin 2015 : début des travaux, si tout va bien. (travaux de la station, pas du raccordement)
Pour information, le SMEA a présenté aux maires concernés un avant projet…
Pourquoi avoir abandonné le projet de station d’épuration sur la commune ? N’oublions pas que nous apporterons notre contribution (financière) à la construction, puis l’exploitation de la future station d’épuration de Carbonne. Pour combien de foyer, au total, et qui paiera ? Pas de réponse, là non plus !
Le plan local d’urbanisme, suspendu en l’absence d’échéance pour la station d’épuration, sera finalisé, dit-il. Si l’on se réfère aux échéances ci-dessus, il n’en fera pas plus. Le PADD (projet d’aménagement développement durable) date de 2011. Qu’en a-t-il fait ? Rien
Nous pouvons nous lamenter sur le risque bien réel de fermeture d’une classe de l’école. Si le PLU  avait été partiellement ouvert, nous n’en serions pas là.
Enfin, le maire sortant évoque, via la dépêche, des « règlements de comptes personnels». Aurait-il, lui, des choses à se reprocher pour dire cela et de quoi (et de qui) parle t’il ? Qu’il, le dise publiquement, il est encore temps !
Demain, acte IV

 

NE SOYONS PAS DUPES, ACTE II

Le maire sortant nous renvoi vers le site internet du ministère des finances pour consulter les comptes de la commune et ainsi justifier de sa bonne gestion. Nous avons déjà évoqué le trop payé de taxes d’habitation lié à la gestion des bâtiments communaux, n’y revenons pas.
Les comptes de la commune, les vrais, sont ceux que nous avons consultés à la  sous préfecture de Muret: le compte administratif. C’est ce document qui permet de comprendre comment, dans le détail, l’argent public est utilisé. C’est ce  document que nous expliquerons, si nous sommes élus, aux administrés, au nom de la transparence.
Les taux d’imposition de la commune sont, dit-il, parmi les plus faibles des communes comparables. Comparons avec 2 autres communes proches dont Lafitte vigordane, commune qui possède sensiblement la même population :

Carnet de campagne 2014-03-16_21h00_11

Sans commentaire…..
Ce que nous avons vu sur le projet du maire sortant, ce sont des travaux : construction d’un atelier municipal, trottoirs, places publiques, réhabilitation des bâtiments communaux, église…. La crèche, c’est l’intercommunalité qui a la compétence. Il ne s’agit donc pas d’une action de la municipalité. Les routes départementales (aménagement de carrefour), c’est le conseil général. Avec un bilan finalement léger pour six ans passés aux affaires, c’est une abondance de travaux promis mais loin d’être financés.
En effet, avec une capacité d’autofinancement de 92 000 euros, il probable que la mairie sollicite un emprunt, qui générera une croissance de la dette et des impôts locaux.
Pour quelle offre de service ? Un atelier municipal, n’est ce pas une « nouvelle mairie bis » qui rappelons le a couté 755 044 euros HT (source conseil général de la Haute Garonne) ?  Le budget 2014 n’étant pas voté, il est dangereux de s’engager dans des promesses électorales qui ne pourront être tenues.
L’ancienne mairie, reconvertie en maison des associations, sera t’elle aussi réhabilitée, et à quel prix ? Abandonnée parce que, entre autres  raisons, située sur une zone à risque de mouvement de terrain (cf. les échos de Marquefave 2014), le maire sortant envisage maintenant d’en faire un jardin d’enfants !
Ne soyons pas dupes….

 

Demain, acte III

 

NE SOYONS PAS DUPES, ACTE I

Quel crédit peut-on accorder à un programme, celui du maire sortant, né d’une fulgurante prise de note par une de ses conseillères lors de notre réunion publique du 6 mars dernier ?
En étudiant les projets de la liste « Marquefave pour tous » du maire sortant, nous constatons que le plagiat est de rigueur. Pour preuve :
·         Vivre ensemble, c’est nous !
·         L’amélioration de la communication, c’est nous !
·         La dynamique du tissu associatif, c’est nous !
·         Les commissions extra municipales, c’est nous !
·         La mise en œuvre du PLU, c’est nous !
·         L’implantation de commerces de proximité, c’est nous !
·         La création d’un conseil municipal des jeunes, c’est nous !
·         L’aménagement de lieux pour les jeunes, c’est nous !
·         L’assainissement, c’est le SMEA (syndicat mixte eau et assainissement), mais nous relançons le débat !
·         La valorisation du patrimoine, c’est nous ! (avec tout de même un bilan préalable pour rationnaliser les quelques 9 hectares de bâtis et non bâtis dont dispose la commune).
Désolant ce manque d’imagination qui finalement reflète le peu d’intérêt porté aux habitants. Désolant aussi, le peu de réponses apportées aux attentes des Marquefavaises et Marquefavais.
Dommage aussi d’avoir oublié le volet social…eu égard à l’étiquette politique du maire sortant.
Trop facile, donc, d’attendre d’avoir une opposition pour proposer ce que l’on a refusé pendant plus de 12 longues années. Ne soyons pas dupes….

 

Demain,  l’acte II

 

 

Communiqué

Afin de couper court à toute rumeur, je me démarque, avec l’ensemble de mes colistiers,  des tracts anonymes  distribués ces derniers jours dans les boîtes  aux lettres.

Les propos visant le maire sortant de Marquefave  ne sont pas les nôtres et nous ne les cautionnons pas.

Publié par Christophe BELOT, le 11 mars 2014

sur le blog Marquefave 2014

 

Lancement officiel de la campagne

DSC_0374

Publié par Philippe FAURIE, le 10 mars 2014

sur le blog Marquefave2014

 

A la rencontre des Marquefavaises et des Marquefavais

A compter du 27 février, les membres de notre équipe visiteront les habitants de notre commune, afin d’être à l’écoute des doléances et des remarques constructives pour améliorer la qualité de vie de chacun dans notre village.

Nous vous remercions par avance de l’accueil que vous leur réserverez.

Publié par Philippe FAURIE, le 26 février 2014

sur le blog Marquefave 2014

 

A propos de la gestion des bâtiments communaux

Parmi nos thèmes de campagne, nous souhaitons une gestion cohérente, équilibrée et transparente des bâtiments appartenant à la commune.
Pour exemple, la gestion de l’ancienne mairie est particulièrement significative de ce que nous ne voulons plus.
En février 2008, le maire précisait son programme électoral dans « la dépêche » en évoquant, notamment, une réhabilitation de la mairie. Puis, le conseil municipal a finalement décidé de porter un projet de construction d’un nouveau bâtiment.
Pour justifier de cette décision, un article, dans le dernier numéro des « échos de Marquefave », évoque une « mise aux normes qui s’est révélée difficilement envisageable aux regards des impératifs du plan de prévention des risques de mouvements de terrain sur le bâtiment existant ».
Ce n’est pas tout ; Le contexte, tel qu’il était présenté pour l’ancienne mairie, faisait état de « locaux exigus, peu fonctionnels et non évolutifs, ne répondant plus aux normes en terme d’accessibilité, d’assainissement et de confort thermique ». De plus, il était évoqué des problématiques complémentaires tels des coûts de réhabilitation dissuasifs, le manque de stationnements et, ajoutée à cela, la volonté de recréer une centralité villageoise (cf. document du syndicat mixte du pays toulousain).
Dans un article publié par la dépêche le 19 avril 2012, « La mairie actuelle ne répondant plus aux normes fixées par le code de la construction et de l’habitation, en particulier aux normes d’accessibilité, il devenait urgent de remédier à ce problème. »
C’est certainement pour toutes ces raisons que le conseil municipal a décidé (27 août 2013), à l’unanimité, la reconversion de l’ancienne mairie en maison des associations (voir encadré), faute d’acheteur (rappelons que ce bâtiment a été dans un premier temps proposé à la vente).
2014-01-31_13h53_06
Si une « maison des associations » est une bonne idée (que la liste « ensemble pour Marquefave » avait évoqué dès juillet 2013), cette décision ne s’inscrit pas dans une gestion cohérente des bâtiments de la commune et conduit même les membres des associations à s’exposer à des risques majeurs, si l’on s’en tient à ce qui est évoqué ci-dessus.
Un tel projet doit être réfléchi, doit se décider en concertation avec les associations concernées et implique une prévision budgétaire, même en période pré électorale !!
Souhaitons que personne ne soit dupe…..
ENSEMBLE POUR MARQUEFAVE

Publié par Christophe BELOT, le 31 janvier 2014

sur le blog Marquefave2014

Ancienne Mairie

 

L’ancienne mairie de Marquefave, en vente depuis plusieurs mois, ne l’est plus, semble-t’il.
En effet, Son « devenir » est inscrit à l’ordre du jour du prochain conseil municipal qui siégera le mardi 27 août.
Nous avons, lors de nos précédentes réunions d’équipe, évoqué des idées pour une valorisation de ce bâtiment au profit des habitants de la commune. Typiquement, il s’agit d’un projet pour lequel nous pensons (pensions ?) qu’il est nécessaire d’ouvrir le débat au delà du simple conseil municipal…

Sans préjuger de la future décision, nous attendrons donc (avec impatience) la décision prise quant à l’avenir de cette ancienne mairie.

 

Publié par Christophe BELOT, le 25 août 2013

sur le blog Marquefave2014

Blog du niveau intermédiaire |
SANTEUIL, AUJOURD'HUI ... |
le blog de la liste "U... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le Chat "Tillonnet"
| Debout les Français Officiel
| Lejournaljournalistique